Le 17 mai 1954, le premier coup de pioche pour la construction du Laboratoire européen de physique des particules est donné sur le site de Meyrin, à Genève, sous les yeux des fonctionnaires genevois et des membres du personnel du CERN. (Image : CERN)

La ville de Gen√®ve est choisie comme site du laboratoire du CERN lors de la troisi√®me session du Conseil provisoire, en 1952. La position centrale de Gen√®ve en Europe, la neutralit√© de la Suisse pendant la guerre et le fait qu’elle accueillait d√©j√† des organisations internationales ont jou√© un r√īle d√©terminant.

La construction du Laboratoire d√©marre en 1954. En attendant leurs locaux, les premiers Cernois s‚Äôinstallent √† l‚ÄôInstitut de physique de Gen√®ve et dans un b√Ętiment et des baraques pr√®s de l‚Äôa√©roport. Le groupe de th√©orie, quant √† lui, est fond√© en 1952 autour du prix Nobel de physique Niels Bohr √† l‚ÄôInstitut de physique th√©orique de Copenhague. Il rejoint Gen√®ve en 1957.

Deux projets d‚Äôacc√©l√©rateurs sont lanc√©s en parall√®le : un acc√©l√©rateur novateur d’une puissance in√©gal√©e, le Synchrotron √† protons (PS), et, en attendant sa mise en service, une machine plus classique, le Synchrocyclotron (SC). Le SC, construit en trois ans seulement, entre en service en 1957, permettant aux physiciens de d√©marrer rapidement les premi√®res exp√©riences du CERN.

Recollections

Nous nous sommes tous retrouv√©s en 1954 dans des baraques √† l’a√©roport de Gen√®ve. Nous √©tions peut-√™tre 150 [‚Ķ] et de toutes les nationalit√©s. Nous avons vite appris √† travailler ensemble en nous exprimant dans un mauvais anglais.

Franco Bonaudi
Synchrocyclotron building in November 1955, during its construction. (Image: CERN)
Le b√Ętiment du Synchrocyclotron en novembre 1955, pendant sa construction. (Image : CERN)

Franco Bonaudi fut parmi les premiers membres du CERN, embarqu√© dans l’aventure avant m√™me que l’Organisation ne soit fond√©e. Charg√© de la coordination du projet du premier acc√©l√©rateur, le Synchrocyclotron (SC), il en supervisa le chantier. Il participa par la suite √† la construction et au fonctionnement de nombreux acc√©l√©rateurs du CERN, devenant √©galement Directeur des acc√©l√©rateurs de 1976 √† 1978.

¬ę En 1951, j’√©tais √† l’√Čcole polytechnique de Turin lorsque Edoardo Amaldi, l’un des fondateurs du CERN, a lanc√© un appel aupr√®s des professeurs pour savoir si de jeunes scientifiques seraient volontaires pour participer √† la construction d’un laboratoire en physique des particules. Je suis all√© √† Rome rencontrer Giuseppe Fidecaro, le bras droit d’Amaldi. C’est l√† que j’ai appris qu’il s’agissait de construire un Synchrocyclotron. J’ai accept√© et je suis parti √† Liverpool pour participer aux √©tudes.

Pendant deux ans, nous avons travaill√© dans divers instituts d’Europe sans m√™me savoir o√Ļ la machine serait construite. Nous nous sommes tous retrouv√©s en 1954 dans des baraques √† l’a√©roport de Gen√®ve. Nous √©tions peut-√™tre 150 dans le Laboratoire √† ce moment et de toutes les nationalit√©s. Nous avons vite appris √† travailler ensemble en nous exprimant dans un mauvais anglais. Nous nous sentions un peu isol√©s dans la r√©gion. Aussi nous √©tions tr√®s soud√©s entre nous et je me souviens que l’annuaire t√©l√©phonique du CERN contenait les t√©l√©phones priv√©s. Nous avons construit de v√©ritables amiti√©s.

Une bobine du Synchrocyclotron est transportée à travers le village de Meyrin en mai 1956. (Image : CERN)

Je suis le premier √† m’√™tre install√© sur le site du Laboratoire avec mon coll√®gue Joop Vermeulen. Nous avons mont√© une baraque vitr√©e au beau milieu du chantier et nous sommes rest√©s l√† pendant deux ans. Ce cyclotron a √©t√© construit en l’espace de trois ans seulement, c’√©tait formidable. Nous avions un enthousiasme √©norme et nous devions souvent √™tre inventifs. Je me souviens par exemple que le premier hiver dans les locaux du SC, nous n’avions pas de chauffage. Des r√©sistances de tramways de Gen√®ve en fonte nous ont √©t√© pr√™t√©es. Ce chauffage √©lectrique improvis√© nous a permis de rester au chaud tout l’hiver. Des anecdotes comme celle-l√†, il y en a des douzaines. ¬Ľ

_____

Cet entretien est adapt√© du livre ¬ę Infiniment CERN ¬Ľ publi√© en 2004 √† l’occasion du 50e anniversaire du CERN. Franco Bonaudi est d√©c√©d√© en 2008 √† l’√Ęge de 80 ans. Pour en savoir plus, lisez cet article du CERN Courier qui lui est consacr√© (en anglais).

Aller au contenu principal